Musique Classique en ligne - Actualité, concerts, bios, musique & vidéos sur le net.

Musique classique et opéra par Classissima

Alfred Brendel

lundi 24 avril 2017


Le blog d'Olivier Bellamy

24 mars

Vincent Michel, la symphonie pastorale

Le blog dLes 4 musiques classiques : Beethoven : final de la sonate Appassionata dans la version d’Alfred Brendel de 1970 Claudio Monteverdi, Vêpres à la Vierge, chœur Nisi Dominus dans la version de Gabriel Garido. Francis Poulenc : salve Regina ; chœur Accentus direction Laurence Équilbey. Jean-Sébastien Bach, Passion selon Saint Jean chœur Ruht Wohl ; deux versions possibles soit celle de Helmuth Rilling ou celle de Michel Corboz. Les 3 Madeleines : Brassens : la ballade des gens qui sont nés quelque part. Renaud : Mistral Gagnant. Jordi Saval : el cant dels ocells qui se trouve dans les chants de la Catalogne millénaire. On peut aussi prendre la version de Pablo Casals.

Classiquenews.com - Articles

6 février

CD, annonce. L’EFFET MOZART. Réveil, motivation, méditation (3 cd Deutsche Grammophon)

CD, annonce. ” L’EFFET MOZART. Réveil, motivation, méditation “. Après le superbe coffret de l’intégrale Mozart 225, édité pour Noël 2016 par Deutsche Grammophon avec le Mozarteum de Salzbourg , (CLIC de CLASSIQUENEWS 2016) – record de ventes toutes catégories pour l’exercice 2016 (!), Mozart toujours inspire, l’éditeur à la marque jaune or, et son partenaire autrichien : voici un triple coffret au programme réjouissant et équilibré, de quoi vous transmettre un bol d’énergie et de sérénité grâce à la musique du divin Wolfgang. Comme le visuel de couverture l’indique par son dessin : la musique de Mozart décoiffe… Docteur Mozart De nombreuses études scientifiques tout à fait sérieuses ont démontré l’effet Mozart chez les malades en hôpitaux, les enfants et les personnes âgées… des taux de guérison et de bien-être en élévation et une paix intérieure sur une longue durée. Voilà donc un substitut désigné contre le stress et les anti dépresseurs. Mozart calme, apaise, voire renforce le système immunitaire, ou tout au moins prépare mieux le corps et le mental à combattre la maladie. La thérapie est efficace : elle s’impose naturellement dans notre quotidien. Au programme : trois chapitres, trois cd. CD1 : « Mozart au réveil » rassemble des ambiances toniques progressives (Variations : « ah vous dirai je maman », allegro du Concerto pour cor, Minuetto puis Molto allegro de la Symphonie n°40 (la fameuse sol mineur, toute en ivresse et exaltation), transcription pour vents de l’air du catalogue de Leporello, … sans omettre des Noces de Figaro (Non più andrai, et Voi che sapete, portés par un désir et une énergie tendus), enfin la méconnue Sonate de l’Epître en la, et l’irrésistible Alleliua de l’Exsultate jubilate qui reste la partition la plus rayonnante de Mozart. CD2 : « Mozart pour se motiver » : à l’heure de la performance tout cap tout horizon et à toute heure, rien de mieux pour s’encourager vers l’extrême que le Final des Symphonies n°29 et n°39, n°34 et n°35 « Haffner », le Rondo de la Petite musique de nuit, Les ouvertures de l’Enlèvement au sérail / Die Entführung aus dem Serail, et ses accents exotiques, de Cosi fan tutte, décapante course marquée par l’urgence des sentiments, ou l’Allegro de la Sonate pour violon en fa… CD3 : « Mozart pour méditer ». C’est là un autre aspect moins connu, ou volontairement gommé du Mozart, souvent trop galant, décoratif, aimable… sa profondeur, comme sa gravité. Mozart exprime l’essence, … et nous révèle à nous mêmes – dans ses opéras, les personnages vivent une métamorphose bouleversante qui est aussi une sublime expérience pour le spectateur ; pour preuve : La ci darem la mano de Don Giovanni (et Zerlina), Porgi amor de la Comtesse dans Les Nozze di Figaro, l’admirable Soave sia il vento de Cosi, – autant d’airs d’opéra d’une irrésistible vérité, à laquelle répond le chant des instruments seuls ou concertants : entre autres, Andante du Concerto pour piano n°21, Adagio du Concerto pour clarinette, Andantino du Concerto pour flûte et harpe… , sans omettre la force poignante des choeurs composés par le Divin Wolfgang : Lacrimosa du Requiem (dernière section écrite avant sa mort), Laudate Dominum des Vêpres solennelles d’un confesseur… Coffret incontournable par la qualité de sa sélection, et celle de ses interprètes, Deutsche Grammophon oblige (Anda, Argerich, Brenboim, Brendel, Pires, Uchida., Te Kanawa, Terfel, Janowitz, McCair, Von Stade, et les chefs, Böhm, Davis, Gardiner, Levine, Karajan, Krips, Marriner, Solti, Nézet-Séguin… ). Outre ses effets indiscutables sur l’âme, le corps, l’esprit (comme l’ont sait tout est lié), ce coffret est aussi une première entrée chez Mozart, absolument incontournable. Soit une synthèse de Wolfy à recommander, préconiser, offrir et partager. CLIC de classiquenews de fevrier 2017. ____________________ Cd, coffret événement : L’EFFET MOZART. 3 cd Deutsche Grammophon






La lettre du musicien (Comptes rendus)

3 août

A Munich, Les Maîtres chanteurs de Nuremberg

Pour sa soirée de clôture, le festival d'opéra de Munich affichait l'une de ses (nouvelles) productions phares de la saison 2015-2016, Die Meistersinger von Nürnberg de Wagner, avec, dans le rôle de Walther von Stolzing, l'enfant surdoué de la capitale bavaroise, le ténor Jonas Kaufmann.Tout le monde se posait la question – après sa récente défection dans La Walkyrie à Baden-Baden – si Jonas Kaufmann serait présent... et la star a paru, grimée ici en rocker rebelle. Son timbre éclatant et sa facilité d'émission en font le meilleur titulaire actuel de ce rôle écrasant. Le public bavarois, qui lui voue un véritable culte, l’a manifesté bruyamment au moment des saluts. Ce n'est pas le Hans Sachs de Wolgang Brendel qui aurait pu lui voler la vedette, le personnage que le baryton allemand compose – bien trop bonhomme et débonnaire scéniquement autant que vocalement – faisant plus penser à celui de Falstaff ! De son côté, la jeune soprano américaine Sara Jakubiak campe une Eva pleine de caractère, avec des moyens vocaux d'ores et déjà bien affirmés. Martin Gantner est un Beckmesser tout simplement éblouissant, dont le timbre rayonnant paraît même presque trop assuré pour ce rôle habituellement confié à des gosiers souvent fatigués. Le jeune Benjamin Bruns rallie tous les suffrages avec son David au chant aérien et fragile à la fois, comme il sied à un apprenti. Okka von Damerau convainc avec sa Magdelene juvénile, qui allie subtilement sensualité et autorité. Enfin, Eike Wilm Schulte (Kothner) et Christof Fischesser (Pogner) s'imposent avec éclat, tandis que parmi le groupe des autres maîtres, quelques perles ne demanderaient qu'à se voir confier des emplois plus élargis. Côté fosse, le chef russe Kirill Petrenko joue sur une continuité d'effets de surprise, transformant l'orchestre en protagoniste de l'action en train de se dérouler sur scène. D'une maîtrise absolue dans les contrastes entre scènes intimistes et masses chorales, la direction qu'il impose ne cède à aucun moment à une volonté de “massifier” le propos : la Festwiese et le final retrouvent ainsi une élégance et une clarté confondantes. Quant à la proposition scénique, confié au talentueux David Bösch, elle séduit par son abondance de clins d'œil et son humour badin. En soulignant par une atmosphère de comédie lyrique, l'action de ces Meistersinger, metteur en scène allemand attire l'attention sur la virtuosité des situations et l'esprit giocoso. Les références à la culture populaire sont foisonnantes, depuis l'entreprise de séduction du guitar hero Jonas Kaufmann, jusqu'à son triomphe au terme d'un radio-crochet diffusé en Pogner-vision... (31 juillet)

Musique classique et opéra par Classissima



[+] Toute l'actualité (Alfred Brendel)
24 mars
Le blog d'Olivier...
6 févr.
Classiquenews.com...
31 janv.
Le blog d'Olivier...
25 nov.
Les bons plans de...
7 nov.
En kiosque (via S...
3 août
La lettre du musi...
1 avril
En kiosque (via S...
12 mars
Les bons plans de...
7 mars
En kiosque (via S...
22 févr.
Les bons plans de...
19 févr.
Classiquenews.com...
8 janv.
Classiquenews.com...
29 nov.
Carnets sur sol
24 nov.
Le blog d'Olivier...
24 nov.
Le blog d'Olivier...
12 nov.
Resmusica.com
9 nov.
Les bons plans de...
29 oct.
Les bons plans de...
27 oct.
Le blog d'Olivier...
15 avril
Resmusica.com

Alfred Brendel




Brendel sur le net...



Alfred Brendel »

Grands interprètes

Piano Beethoven Schubert Schumann Concertos Pour Piano Edwin Fischer

Depuis Janvier 2009, Classissima facilite l'accès à la musique classique et étend son audience.
Avec des services innovants, Classissima accompagne débutants et mélomanes dans leur experience du web.


Grands chefs d'orchestre, Grands interprètes, Grands artistes lyriques
 
Grands compositeurs de musique classique
Bach
Beethoven
Brahms
Debussy
Dvorak
Handel
Mendelsohn
Mozart
Ravel
Schubert
Tchaïkovsky
Verdi
Vivaldi
Wagner
[...]


Explorer 10 siècles de musique classique ...